Films de motivation pour devenir une meilleure personne

Publié le : 23 juin 202112 mins de lecture

Si vous êtes cinéphile, vous êtes surement déjà tombé sur des pépites de la cinématographie.

Les films présentent les travers du monde dans lequel on vit et les facettes les plus belles.

Ils montrent également que notre seule limite réside dans notre propre esprit.

Beaucoup de ces films de motivation sont basés sur des événements réels.

Certains d’entre eux sont des événements historiques concernant des conflits que le grand public n’a pas remarqués à l’époque.

D’autres racontent l’histoire de personnages d’abord anonymes, mais qui ont réussi à devenir des légendes grâce à leurs petites et grandes réalisations.

Voici une liste de 11 films de motivation qui ont secoué les consciences de plusieurs générations.

La liste n’a pas d’ordre fixe : N’importe lequel d’entre eux pourrait être le premier à être vu.

11 films de motivation

À la recherche du bonheur

Ce film de 2006 met en vedette Will Smith et Thandie Newton et est basé sur des événements réels. Il raconte l’histoire de Chris Gardner, un vendeur qui rêve de faire partie d’une société de courtage financier.

Dans son aventure, il est accompagné de son fils de cinq ans, dont il s’occupe.

L’aspect extraordinaire de cette histoire est l’ensemble des situations extrêmes auxquelles le protagoniste doit faire face.

Il en arrive au point de devoir dormir dans un refuge pour personnes démunies et d’endurer des journées épuisantes, même sans fermer les yeux. Il semblait pratiquement impossible pour lui d’atteindre son but, mais son talent et une volonté de fer lui permettent de connaître une fin heureuse.

Le moment fugace

Ce film, avec l’inoubliable Robin Williams, est l’un des plus émouvants hommages à la poésie et aux enseignants.

Le film a été présenté en 1989 et est aujourd’hui considéré comme un véritable classique du cinéma.

En plus d’une cinématographie exceptionnelle, le film présente de merveilleux extraits de Walt Whitman.

L’histoire est celle d’un professeur qui enseigne avec une méthode qui favorise la passion plutôt que l’analyse pure.

Il le fait dans le cadre d’une école d’élite et extrêmement restrictive.

Ses élèves apprennent à voir le monde différemment, notamment grâce au message qui sert de motif à l’intrigue : « Carpe Diem ».

De cette manière, les jeunes peuvent trouver l’essence de la poésie : Regarder le monde avec des yeux différents.

Cela leur permet de réaffirmer leur identité et d’avoir le courage de rejeter certaines valeurs imposées.

La fin est paradoxale, comme la vie elle-même.

Le discours du roi

Dans ce film, le célèbre acteur Colin Firth incarne le roi d’Angleterre George VI, qui souffrait d’une limite indigne du protocole royal : le bégaiement. Il raconte le parcours du duc d’York, futur monarque d’Angleterre, pour surmonter cette difficulté.

Tout cela grâce à l’aide du thérapeute d’origine australienne Lionel Logue.

Au cours d’une série d’événements, le duc d’York se retrouve confronté à une crise monarchique.

Le roi Édouard VIII, frère du duc, doit abdiquer en raison de son refus d’annuler un mariage avec une roturière.

Son frère doit prendre le contrôle de la monarchie et est également responsable de la déclaration de guerre à l’Allemagne en 1939, par un discours diffusé par radio.

Sa voix devait être ferme et ses mots durs et précis, car on était face à un fait historique aux proportions gigantesques et d’une extrême gravité. C’était pratiquement son dernier examen.

Alive

Un autre parmi les films de motivation basés sur des événements dramatiques réels.

C’est l’histoire de la « catastrophe aérienne des Andes », un événement qui s’est produit en 1972 dans les montagnes chiliennes.

L’avion dans lequel voyageait l’équipe de rugby uruguayenne s’est écrasé sur un pic loin de toute civilisation.

Au départ, 36 personnes ont survécu, et elles ont dû se déplacer et se débrouiller seules dans des situations extrêmes jusqu’à ce qu’elles soient secourues.

Finalement, seuls 16 jeunes hommes ont survécu, mais pour cela ils ont dû manger la chair de leurs camarades morts pour éviter la famine.

Le plus remarquable, d’un point de vue humain, est l’attitude de Nando Parrado.

Ce jeune homme a escaladé une chaîne de montagnes escarpée avec très peu d’outils et d’équipements et dans les conditions les plus précaires, afin de sauver le groupe.

Il était accompagné de l’étudiant en médecine Roberto Canessa.

Le film exalte la force de la volonté et l’énorme pouvoir de la solidarité.

Il présente également les dilemmes éthiques auxquels les survivants ont dû faire face.

Il est important de préciser qu’ils ont tous dû subir le rejet d’une partie de la société qui critiquait sévèrement leur décision de manger de la chair humaine.

Forrest Gump

Il s’agit de l’un des films de motivation les plus originaux de l’histoire.

Il représente une approche différente d’une question récurrente dans les histoires d’adaptation : Le handicap intellectuel.

Elle nous apprend qu’il existe différentes façons de faire face à la vie et à ses défis.

Parfois, il s’agit simplement d’avoir un objectif clair.

Forrest Gump est une histoire emblématique.

Il s’agit d’un garçon atteint d’une déficience intellectuelle qui, malgré cela, accomplit ce qui, pour beaucoup, constitue de grands triomphes.

Il accorde cependant une valeur centrale à l’amour, aux liens familiaux et à l’amitié.

Il vit aussi des histoires significatives sur ce terrain, mais il doit faire face comme tout le monde aux aléas des caprices humains.

Malgré toutes ses limites, Forrest Gump parvient à donner un sens à son existence.

Il finit par être le protagoniste d’une vie exemplaire et le mentor de plusieurs transformations touchantes dans la vie des autres.

A Beautiful Mind

Il fait partie du groupe des films de motivation qui recréent une histoire réelle.

Dans ce cas, il s’agit de la vie de John Nash, un génie des mathématiques qui a remporté le prix Nobel d’économie en 1994.

Le film retrace l’évolution de la maladie de Nash, la schizophrénie paranoïde, à l’apogée de sa carrière.

Ce qui est plus intéressant, c’est ce qui se passe ensuite.

Après avoir été soumis à des traitements par électrochocs et à des médicaments très invalidants, Nash et sa femme trouvent une nouvelle voie pour sortir du carrefour de la maladie mentale.

Ils découvrent que l’amour et le contact affectif avec d’autres personnes sont les armes pour pouvoir restaurer la stabilité mentale de cet intellectuel qui avait soigneusement cultivé son cerveau, mais pas son cœur.

Le monde des affections offre un apprentissage qui ne peut être acquis dans les livres, ni dans les salles de classe.

Le pianiste

Le Pianiste est un film de 2002 mettant en vedette Adrien Brody et réalisé par Roman Polanski.

Il fait partie des films qui traitent des atrocités de la Seconde Guerre mondiale.

Cette fois, le film ne se concentre pas sur les combats, ni sur le grand héros de la bataille.

Il s’agit plutôt d’une exaltation du désir de vivre, même au milieu de la peur et du désespoir.

Le film raconte l’histoire de Władysław Szpilman, un pianiste polonais d’origine juive qui est passé par différents camps de concentration.

Il a perdu toute sa famille, mais a réussi à survivre à l’Holocauste dans des conditions extrêmes.

Il a réussi en partie grâce à son désir de continuer et à la consolation de pouvoir trouver le sens de sa vie dans la musique.

Au milieu de sa fragilité, il a pu faire face à la persécution, la maladie, la solitude et la douleur.

Philadelphie

C’est dans la ville de Philadelphie (États-Unis) que l’indépendance américaine, les valeurs libérales et la justice ont été consolidées. Ce n’est donc pas un hasard si ce film, sorti en salles en 1993, se déroule dans cette même ville.

À cette époque, l’homosexualité et le sida étaient sur toutes les lèvres.

Le film remet en question les préjugés sur les personnes atteintes du sida contracté lors de relations homosexuelles.

Le personnage principal, Andy Beckett (Tom Hanks), poursuit en justice des employeurs qui l’ont illégalement licencié après qu’il a été testé positif au VIH.

Tant le cabinet d’avocats pour lequel il travaille que la société dans son ensemble ont rejeté ceux dont la vie sexuelle n’était pas conforme aux normes imposées.

Ils n’ont pas été capables de l’admettre ouvertement, mais tout au long du processus, ils ont prouvé qu’ils l’avaient fait. La fin est touchante et déconcertante.

Le jour de la marmotte

C’est un film qui se situe entre la comédie et le drame. Même dans une limite imprécise entre réalité et fiction.

Elle soulève, en principe, une situation qui peut sembler absurde : un homme se réveille tous les matins et c’est toujours le même jour. Le temps n’avance pas.

Il est coincé dans une journée qui est toujours la même.

Ce qui change, ce sont les actions et les réactions de l’homme à ce qui se passe.

Dans un premier temps, ces actions sont marquées par l’intolérance.

Peu à peu, il déchiffre le sens de son expérience et finit par faire de ce jour de routine le meilleur de sa vie, tant pour lui-même que pour les autres. Lorsqu’il apprend à vivre et à se débrouiller au mieux, pour ainsi dire, le temps reprend sa marche.

Samsara

Coproduit par l’Inde, l’Allemagne, l’Italie et la France, il est sorti dans les salles de cinéma en 2001.

C’est l’histoire d’un moine bouddhiste qui retourne à son monastère après trois ans de méditation profonde dans les montagnes. Il a rejoint la vie monastique à l’âge de 5 ans et connaît très peu le monde extérieur.

À son retour, il regarde une pierre sur laquelle est gravée une question : « Comment empêcher une goutte d’eau de se dessécher ? » Au fil des jours, il rencontre l’amour d’une femme.

Cela l’amène à remettre en question toutes les valeurs auxquelles il avait cru jusqu’alors.

Il quitte le monastère et commence à vivre comme un homme ordinaire. Il découvre la grandeur et la misère que l’amour d’un couple apporte à l’existence.

Il finit par découvrir la réponse à l’énigme gravée sur la pierre : « En l’immergeant dans la mer ».

Les ailes de la liberté

De nombreuses valeurs humaines sont abordées dans ce film. Toutefois, un accent particulier est mis sur la patience et la persévérance.

C’est un film émouvant avec Tim Robbins et Morgan Freeman.

Il raconte l’histoire d’un homme condamné à tort pour le meurtre de sa femme.

Contrairement aux autres détenus, Andy est un homme instruit.

Grâce à ses connaissances, et non à sa force physique, il parvient à devenir une figure respectée de la prison.

Il parvient également à user de son influence pour promouvoir l’éducation des prisonniers.

Dans le même temps, jour après jour, pendant près de 20 ans, il prépare une évasion qu’il finit par réussir.

Le film montre un être humain qui adhère à ses valeurs et à ses croyances, même dans un environnement décadent.

Tous ces films de motivation sont de véritables joyaux pour les amateurs de cinéma humaniste.

Certains sont devenus des films cultes.

Ils ont presque tous remporté de grands prix.

Cependant, leur grande valeur réside dans le fait qu’ils parviennent à capturer un certain aspect de l’essence humaine et à laisser un témoignage de la grandeur humaine.

Nous vous recommandons : Un film sur la réalité de l'école publique dans un contexte social pris pas le chômage

Programme TV de la semaine : découvrez les films cultes en un clic
La vie est belle : retour sur un succès et résumé

Plan du site