Vous connaissez peut-être déjà le fait que ce sont les frères Lumière qui ont créé le cinéma. Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur le sujet, ne ratez pas cet article. L’histoire du cinéma vous y est communiquée. Enrichissez vos connaissances sur le cinéma en vous renseignant ici.

Quelles sont les provenances du cinéma ?

Le XIXème siècle est celui qui a marqué la naissance du cinéma. En effet, il a fallu attendre 1891 pour voir apparaitre la création réussie d’une première caméra argentique ainsi que le premier brevet portant sur l’animation de représentations photographiques. C’est quelques années plus tard qu’est née la scène commune qui pourra en découler. Dans plusieurs éditoriaux, on peut trouver encore de nos jours et, notamment en France, que les créateurs du cinéma sont les frères Lumière. Ils ont fait construire un appareil qui peut enregistrer et faire une projection en public de vues photographiques en action qu’ils ont nommé le Cinématographe. La presse, invitée aux premières projections des frères Lumière, l’appelait Kinétographe ou Kinétoscope, à l’époque, mais pas Cinématographe. Lorsque Louis et Auguste Lumière exposent leur création aux savants de la Société d’encouragement, le 22 décembre 1895, ils parlaient de Kinétographe Lumière ou Kinétoscope de projection. En ce qui concerne l’histoire du cinéma, voilà donc en bref ses provenances. Mais qu’y avait-il avant le cinéma ?

Avant le cinéma

Selon les créateurs de paléographie ou de pré-cinéma, on qualifiait de « haute-époque » la période d’avant 1895. L’on n’utilisait pas encore le film flexible de celluloïd. Toujours au sujet de l’histoire du cinéma ou plutôt du pré-cinéma, l’année 1888 est à retenir. Elle est celle ayant marqué la disjonction entre le pré-cinéma et le cinéma ainsi que la création par John Carbutt du film flexible en celluloïd. La vente de ce dernier par le manufacturier George Eastman, la même année, sous la configuration de bobines d’une largeur de 70 mm était la condition fondamentale pour engager une scène qui allait devenir une manufacture culturelle. Il est vrai que Reynaud se servait d’un autre matériau, également d’une largeur de 70 mm, mais formé de carrés de gélatine libres, en vue de les enluminer et les marquer plus aisément l’un par rapport à l’autre, par illumination. Ces carrés étaient réunis et donnaient une seule bande qui se déployait d’un bobineau à l’autre, en passant par un système de lancement visuel mais pas machinal.

Quelques inventions du XIXème siècle relatives au cinéma

Suite à la naissance du cinéma, Thomas Edison, l’Américain qui fait partie des investisseurs de la lampe électrique et le créateur du phonographe, et son auxiliaire William Kennedy Laurie Dickson, réussissent en 1891  des prises de vue photographique en mouvement et leur exhibition. Thomas Edison, devenu quasiment indifférent pendant sa jeunesse, songe alors d’unir un appareil pouvant effectuer un enregistrement d’images d’un orchestre ou d’un chanteur réalisant une interprétation de chanson ou d’un air d’opéra, au phonographe. Edison déploie leurs études grâce à l’utilisation de procédés d’enregistrement avec lesquels il s’est entraîné pour le son. Dès 1888, il se sert d’un rouleau de verre (à la façon du premier phonographe) enduit d’un matériau et fermé dans une petite boîte faite en bois qui le défend contre la lumière voisine.