Devenir professeur agrégé en lettres modernes est le rêve de plusieurs étudiants. En effet, depuis l’intégration de la matière Cinéma-audiovisuel dans le programme scolaire des lycéens, nombreuses sont les personnes qui souhaitent enseigner le cinéma- audiovisuel. Pourtant, pour devenir un professeur agrégé, suivre une formation pour préparer cette agrégation est un passage obligé, voire même indispensable. 

A qui s’adresse l’agrégation de lettres modernes ?

L’agrégation est, avant tout, un concours visant à recruter des enseignants du second degré de l’enseignement public français. Concrètement, elle s’adresse aux personnes qui souhaitent enseigner au lycée, dans les sections de techniciens supérieurs (BTS), dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ou au sein des universités, en tant que professeur agrégé (PRAG). Elle est principalement préparée au sein des écoles normales supérieures et des universités. C’est en ce sens même que les premiers concernés par ce concours sont les étudiants inscrits en deuxième année du Master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation), préparés au sein des ESPE (Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation).  Mais cela n’écarte pas le fait que les étudiants titulaires d’un Master 2 dans une autre discipline ou d’un diplôme équivalent peuvent également candidater. Les pères, les mères et les sportifs de haut niveau aussi n’ont pas besoin d’être diplômés pour pouvoir se présenter aux épreuves. Ainsi, si la personne souhaite enseigner le cinéma-audiovisuel au lycée, elle doit donc réussir le concours d’agrégation de lettres modernes pour devenir un professeur agrégé.

Quel lien y a-t-il entre le cinéma-audiovisuel et l’agrégation de lettres modernes ?

Il existe un lien direct entre le cinéma-audiovisuel et l’agrégation de lettres modernes. En effet, il y a plusieurs années, durant l’épreuve orale du recrutement de professeurs de français, les candidats ont été soumis à la matière Cinéma-audiovisuel. Lors des concours donc, le cinéma a fait son apparition dans une épreuve. Le jury n’attendait pas que les candidats à l’agrégation des lettres se comportent comme des spécialistes de cinéma mais s’attendait à ce qu’ils puissent utiliser leurs compétences littéraires dans le cas de l’étude d’un film (film tiré d’une œuvre littéraire). Ensuite, la raison pour laquelle le fait de passer l’agrégation de lettres modernes est requis pour pouvoir enseigner la matière Cinéma-audiovisuel est que la compétence d’un enseignant agrégé est nécessaire pour pouvoir enseigner. En effet, les étudiants qui ont préparé ce concours ont suivi une formation de haut niveau sur le cinéma-audiovisuel. Cette dernière est dispensée par des écoles œuvrant dans ce domaine. A ce sujet, ils ont appris beaucoup de choses sur le cinéma-audiovisuel. Prenons juste l’exemple de l’étude du dialogue d’un film qui exploite des traits déjà présents dans celle du dialogue littéraire (contenu des répliques, enchainements, volume, répartition, etc.). Ainsi, grâce à leurs acquis, ils sauront, par la suite, les transmettre facilement aux élèves ou étudiants.

Où suivre une formation pour la préparation de l’agrégation de lettres modernes ?

Pour vous étudiant souhaitant préparer l’agrégation de lettres modernes, actuellement, il existe des écoles ou universités qui pourront vous aider à bien la préparer et à réussir le concours. Parmi ces écoles ou universités, on cite : l’université Paul Valery à Montpelliers, l’université de Grenoble aux Alpes, la CNED qui vous prépare à distance, l’université Sorbonne Paris 3 et bien d’autres écoles. Il suffit juste que vous visitiez le bon site pour trouver encore plus d’écoles. Il est quand même à noter que ces écoles ont chacune d’elle leur propre approche pour aider les étudiants à réussir le concours. Comme le cas de l’université Grenoble, par exemple, pour mieux préparer les candidats, en plus des cours de préparations aux épreuves écrites et orales qu’elle offre, les professeurs reçoivent aussi individuellement les étudiants, dans le but de les aider à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent ainsi que pour les aider à organiser leurs travails. A part cela, il organise un concours blanc, une sorte d’examen blanc qui permet de jauger les compétences de chaque étudiant.