Apprendre le cinéma

Apprendre les babas du cinéma pour espérer y faire carrière

Avant beaucoup de professionnels du cinéma étaient des autodidactes mais aujourd’hui la donne a changé. Le cinéma ça s’apprend dans des établissements d’enseignement supérieur où les étudiants ont une matière Cinéma audio. Cette formation débouchent sur plusieurs métiers de l’audiovisuel qui vont du scénariste, au technicien du son et image en passant par celui de réalisateur.

Production audiovisuelle

La production audiovisuelle est une industrie regroupant plusieurs métiers exercés dans des sociétés de production de cinéma. Le producteur fournit les moyens logistiques, financiers et humains pour créer le film.

Techniques du cinéma

Dans le cinéma, il est impératif de maîtriser certaines techniques afin de créer un film. Parmi celles-ci on cite : la prise de vue, le mouvement de la caméra, les effets spéciaux, le montage, plan (cadre), positions de caméra

Analyse cinématographique

Une formation en analyse cinématographique permet d’acquérir les compétences nécessaires pour apprendre à analyser un film ou analyser un scénario via des outils comme la fiche de lecture.

Distribution de films

Comme la distribution de n’importe quel produit, la distribution d’un film requiert des compétences pluridisciplinaires pour convaincre les propriétaires de salles  cinématographiques d’acheter les films.

separateur

Genres cinématographiques

Dans le cinéma, l’industrie cinématographique produit chaque année plusieurs films à travers le monde. Mais ce qui distingue un film d’un autre c’est bien évidemment son genre. On recense plusieurs classifications basées sur un ensemble de critères aboutissant à une variété de genres cinématographiques. En voici quelques exemples :

On recense d’autres genres cinématographiques

(La romance, le péplum, le drame…)

La cinémathèque scolaire : une activité pour enfant/ado

Les responsables de la cinémathèque travaillent sur la mise en place d’un protocole de réalisation pour adapter les films à l’enseignement. L’accord devait s’établir en concertation avec différentes instances : industrie cinématographique, réalisateurs et pédagogues.

La cinémathèque conserve plusieurs œuvres cinématographiques telles que : des films anciens et modernes, des plaques de lanternes magiques, des costumes et accessoires, des objets et éléments de décors, des ouvrages, revues spécialisées, dossiers d’archives, brevets d’invention, films sur différents supports, photographies, affiches, dessins, revue de presse… En savoir plus sur www.cinematheque-scolaire.eu.

Esthétique et technologies du cinéma

Esthétique et technologies du cinéma et de l’audiovisuel

Le cinéma d’aujourd’hui n’a rien à avoir avec celui du 19ème siècle sur le plan esthétique. L’évolution technologique a apporté son lot de changements et a révolutionné l’image du 7ème art. C’est l’ère du numérique.

L’évolution la plus frappante qui a bouleversé le cinéma se situe au niveau de la qualité de l’image en premier lieu. Pendant longtemps on tournait des films en noir et blanc ensuite on est passé à la couleur ce qui représentait alors une révolution esthétique et technologique majeure.

L’audiovisuel en général et le cinéma en particulier a progressé au niveau esthétique grâce à la technologie. Tout d’abord, le matériel utilisé pour le tournage s’est nettement sophistiqué que ce soit pour la prise de vue (caméra haute définition) ou la prise du son (micro).

Aujourd’hui, c’est le numérique qui a fait basculé l’industrie cinématographique dans une ère moderne. Il est présent pendant le tournage et après dans le montage et dans la post production. L’ordinateur est devenu ainsi l’outil indispensable dans la création d’effets spéciaux dont l’apport au niveau de l’esthétique du film (son, image, mouvements…) est indéniable. La créativité n’a plus de limites avec des logiciels puissants qui ont permis de créer des chefs-d’œuvre à l’instar des films d’animation en 3D, des films de science-fiction…